Palpation

NIVEAU : Expérimenté car elle demande beaucoup de pratique.

INTÉRÊT DE LA TECHNIQUE : Cette technique de base va vous permettre de percevoir ce qui se trouve sous vos mains. S’agit-il d’un muscle, d’un os ou d’un organe ? La tension est-elle normale ou trop importante ? Voilà les questions qui doivent vous venir à l’esprit chaque fois que vous utilisez cette technique. Les réponses que vous obtiendrez vous permettront d’adapter votre massage.

POSITION DE LA MAIN : Vous utiliserez plutôt la pulpe des doigts. Ce sont eux qui vous fourniront le plus d’informations.

DESCRIPTION DE LA TECHNIQUE : Appuyez progressivement dans la zone que vous souhaitez palper jusqu’à rencontrer une résistance. Essayer de déterminer s’il s’agit d’une tension habituelle ou pas. Renouvelez la manœuvre en changeant de zone jusqu’à couvrir la région que vous souhaitez tester.

CE QUE VOUS DEVEZ RESSENTIR : S’il n’y a pas de problème particulier, votre main ne vous renverra rien de spécial. En revanche, en cas de problème, une sensation de résistance se fera sentir. Si vous avez le moindre doute quand à la nature de ce que vous avez décelé, abstenez-vous.

CE QUE DOIT SENTIR LA PERSONNE MASSÉE : Cela peut aller de la simple sensation de pression à la douleur. Invitez la personne à ne pas hésiter à vous communiquer ses sensations, ce sont des informations précieuses.

PRESSION : Bien qu’elle soit indiquée comme forte, elle est en fait variable en fonction de la zone palpée et de l’intention du masseur. Elle peut aller de faible à forte car certaines structures sont très profondes et difficile à aborder.

AMPLITUDE : Faible dans la mesure où votre main doit se focaliser sur une zone bien précise.

VITESSE : Faible, elle aussi car la concentration doit être totale.

ZONE : Toutes les zones peuvent être palpées, mais une bonne connaissance anatomique est nécessaire pour en tirer des conclusions.

QUAND : A chaque fois que vous abordez une nouvelle zone, vous pouvez pratiquer cette manœuvre. Emmagasinez les sensations, elles deviendront votre expérience.

CONSEIL : N’allez pas à la recherche des structures. Contentez-vous de les percevoir. C’est là, comme pour l’écoute (technique 20), toute la difficulté de la manœuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *